théâtre

Shakespeare vient dîner

Shakespeare vient dîner (2017)
L’entrée est une petite fraîcheur de légumes variés pour Le Songe d'une nuit d'été, le plat principal, un steak tartare pour Macbeth, et le dessert, un Roméo et Juliette délicieusement sucré et légèrement alcoolisé… Caroline Guyot allie à merveille la folie du théâtre d'objets le plus inventif et la démesure de l’écriture shakespearienne.

Au menu, le grand Shakespeare avec trois pièces mythiques revisitées…

Un spectacle qui vous sert Shakespeare à table, en une heure, avec un menu complet. En entrée, petite fraîcheur de légumes variés pour évoquer la magie et la romance du Songe d'une nuit d'été, en plat de résistance Mac Beth revisité façon steak tartare bien saignant, en dessert un Roméo et Juliette délicieusement sucré et légèrement alcoolisé, dans une ambiance fin de banquet…

C'est sur une simple table, figure dérisoire du monde et de la scène du théâtre, que seront représentées ces trois pièces de Shakespeare. Trois classiques, trois lieux, trois plats, une comédienne et une bonne pincée d’inventivité. Quelques objets et ustensiles, des brocolis ou une botte de poireaux, une bouillie de sang, des cadavres de bouteilles, une grande pièce montée à la saveur plus piquante que sucrée... Autant d’ingrédients bien dosés qui nous plongent avec délectation dans la saveur des textes du grand dramaturge.

Avec ce triptyque entrecoupé de courtes séquences vidéo, Caroline Guyot allie à merveille la folie du théâtre d’objets à la démesure de la tragédie shakespearienne. Un régal !

Publié le 25/10/2017