concerts

Orchestre National de Lille

Orchestre National de Lille (2017)
Un programme exceptionnel pour le premier concert dunkerquois d’Alexandre Bloch, le nouveau directeur musical de l’ONL. Le jeune chef dirigera la talentueuse soprano Véronique Gens, puis son nouvel orchestre composé de plus de cent musiciens dans la frénétique Valse de Ravel et le révolutionnaire Sacre du Printemps de Stravinsky.

Un programme incontournable avec Alexandre Bloch, le nouveau directeur musical de l’Orchestre National de Lille.

 

 

 

À un peu plus de 30 ans, Alexandre Bloch est l’un des représentants les plus brillants de la nouvelle génération de chefs d’orchestre. Porté par une énergie et un enthousiasme communicatifs, il imprime son amour de la musique au cœur de son projet orchestral, dans le droit fil des valeurs défendues par Jean-Claude Casadesus depuis 1976. Pour son premier rendez-vous avec le public du Bateau Feu, il dirige un grand moment de musique symphonique.

 

À concert exceptionnel, soliste exceptionnelle. La soprano Véronique Gens prête sa voix profonde et pure, ses aigus voluptueux, sa musicalité parfaite, à la mélancolie envoûtante du Poème de l’amour et de la mer d’Ernest Chausson.

 

Première déflagration orchestrale de la soirée avec La Valse de Maurice Ravel. Hommage du compositeur au faste orchestral des valses de Vienne, l’œuvre est comme traversée par le cataclysme de la guerre de quatorze et, dans son tourbillon final, on se retrouve au beau milieu des tranchées loin, très loin de « Sissi impératrice ».

Seconde déflagration avec Le Sacre du printemps d’Igor Stravinsky. Déflagration et révolution même ! Orchestre gigantesque de plus de cent musiciens, violence et précision des rythmes, sensualité des timbres, Le Sacre est une formidable machinerie rythmique et sa puissance renverse tout sur son passage. Son écoute en concert est un passage obligé pour tout bon mélomane qui se respecte.

Publié le 15/12/2017


Mots clés :